Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nouveau blog de jechantemagazine

Le blog du magazine JE CHANTE ! Les archives du journal créé en octobre 1990.

Cora Vaucaire : La Dame blanche de Saint-Germain-des-Prés

26342Les mêmes, Buzelin et Monneraye, récidivent ici dans leur entreprise de réhabilitation du patrimoine, avec cette compilation de 25 titres de Cora Vaucaire qui réédite, pour la première fois, ses tout premiers enregistrements. Avant d’être, pour de longues années, une artiste Pathé Marconi, Cora Vaucaire est passée par les « petites boîtes » de l’époque : Boîte à Musique (BAM), Pacific, Le Chant du Monde... Dès 1949, « La Dame blanche de Saint-Germain-des-Prés » donne à entendre ses contemporains : Jacques Prévert (Les feuilles mortes, Quand tu dors), Michel Vaucaire (Ne joue pas avec mon cœur, Noms de rues, Jardins de Paris), Léo Ferré (La vie d’artiste), Francis Carco (Chanson tendre, Au pied des tours de Notre-Dame), Francis Blanche (Le prisonnier de la tour)... Mode médiévale oblige, Cora Vaucaire enregistra en 1950 deux « vieilles chansons du XVème siècle », accompagnée à la harpe (La complainte du roi Renaud et La fille du roi Loÿs). Elle reprend aussi Bruant (Rue Saint-Vincent), Yvette Guilbert (Quand on vous aime comme ça) et des classiques de la « Belle Époque » (Le voyage à Robinson)... 

« Ce qui étonne surtout chez Cora Vaucaire, écrivent Jean Buzelin et Marc Monneraye, c’est son prodigieux talent de diseuse qui lui permet d’embrasser cinq siècles de chansons françaises, effaçant d’un coup toutes les époques. Chaque chanson interprétée par Cora devient immédiatement présente, donc intemporelle. »

• CD EPM

• Cora Vaucaire est en couverture du numéro 3 de Je chante.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article