Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nouveau blog de jechantemagazine

Le blog du magazine JE CHANTE ! Les archives du journal créé en octobre 1990.

Chansons coloniales et exotiques

Coloniales 

Les 48 chansons « coloniales et exotiques » choisies par Lionel Risler portent un précieux témoignage sur leur époque. « Le Français, écrit Jean Buzelin, auteur d’une longue et intéressante préface, reste persuadé d’avoir apporté la "civilisation" aux peuplades lointaines, incultes, analphabètes, sauvages, d’avoir fait œuvre bienfaitrice et pacifique dans des régions barbares et tyranniques. (...) S’il est fasciné par, et s’il respecte, les civilisations orientales "raffinées et cruelles", il est souvent méprisant pour les peuples d’Afrique du Nord (avec qui il a eu sérieusement maille à partir lors des conquêtes coloniales) et se moque volontiers des Nègres, présentés dans l’imagerie populaire comme de grands enfants naïfs, craintifs, crédules mais aussi dévoués et polis. En réalité, à une époque où "le racisme n’existe pas !", ces attitudes sont considérées comme "normales" lorsque les passions ne sont pas attisées, lorsque les instincts douteux ne sont pas flattés. » 


« Il est fort probable, ajoute Buzelin, que les chansons françaises de l’époque, même si elles sont parfois équivoques ou ambiguës, ont été dépourvues de toute arrière-pensée de cette sorte. Malgré tout, le choix effectué pour ce coffret l’a été sans complaisance. Nous avons conscience que certaines chansons auront quelque mal à "passer" à notre époque de tensions et de problèmes sociaux (...) mais il ne fallait pas se voiler la face et ne présenter, en s’autocensurant, qu’un aspect expurgé (celui des intrigues romanesques, des grands espaces, des terres lointaines, des paquebots et des cocotiers) des sujets "coloniaux ou exotiques" qui alimentaient la chanson française. (...) Chacun saura écouter, apprécier, rire et même critiquer avec le recul nécessaire. »


Après cette indispensable présentation, quelques mots du contenu de ce double CD : 48 titres, enregistrés entre 1906 (La petite Tonkinoise, par Karl Ditan) et 1942 (Ali Ben Baba, par Maurice Chevalier). Chansons réalistes, sentimentales, fantaisistes, comiques, grivoises, tous les répertoires sont représentés. 

S’il recèle d’inoffensives chansons « exotiques » chantées en « petit nègre », ce coffret présente aussi des créations de meilleure tenue ! Par exemple, Prière à Zumba, par Lucienne Delyle, Sur le Yang-Tsé-Kiang (Ray Ventura), Sous le ciel d’Afrique (Joséphine Baker et les Comedian Harmonists), Mon amant de la coloniale(Édith Piaf) ou Le Fanion de la légion (Marie Dubas). 


Plus étonnant, Le marchand de tapis, enregistré en 1931 par un certain Dominus. Sur près de six minutes, ce sketch en sabir illustre avec intelligence et beaucoup d’esprit le « racisme ordinaire » et le mépris dans lequel est tenu « l’arbi » dans les années 30. Dans la deuxième partie du sketch, le marchand de tapis retourne la situation en sa faveur et donne une véritable leçon d’histoire politique et de patriotisme...  qui n’a pas pris une ride. Saisissant. Livret de 24 pages, très illustré. 


• Double CD EPM 983.312.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article