Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nouveau blog de jechantemagazine

Le blog du magazine JE CHANTE ! Les archives du journal créé en octobre 1990.

LEUR PREMIER SUCCÈS Volumes 1 et 2

Véritable révélateur de la chanson française moderne d'après-guerre, Jacques Canetti n'en finit pas de « compiler » les artistes qu'ils a produits à partir des années 60 et ceux dont il a eu à s'occuper pendant son long « règne » chez Polydor-Philips. Après « 50 ans de chansons » (1992), « Mots et merveilles » (1993), « Les Trois Baudets » (1994), « Saint-Germain-des-Prés... toujours » (1995), voici « Leur premier succès », deux compilations, l'une consacrée à la chanson, l'autre à l'humour.

Brassens, Brel, Nougaro, Leclerc (Moi, mes souliers, première version, Félix roule les « r » !), Salvador, Vian, artistes Philips, sont présents ici dans des versions originales de « leur premier succès ». Parfois, ce sont de nouveaux enregistrements réalisés plus tard sur d'autres labels. C'est le cas de Juliette Gréco et Francis Lemarque (versions Meys). Pour son anthologie Boris Vian, Jacques Canetti enregistra Magali Noël (Chasse à l'homme), Philippe Clay (Rue Watt), Mouloudji (Le politique) et Catherine Sauvage (À tous les enfants). Dans les années 70, il permit aussi l'édition du récital de Cora Vaucaire au Théâtre de la Ville (Les feuilles mortes). Jeanne Moreau (Où vas-tu Mathilde ?), Brigitte Fontaine (La côtelette), Jacques Higelin (À Django), Serge Reggiani (Les loups...) font partie des productions Jacques Canetti, réalisées lorsque ce dernier quitte Philips en 1962.

Quelques raretés émaillent ce disque : Gainsbourg (La recette de l'amour fou) et Béart (Qu'on est bien) enregistrés en public au théâtre des Trois Baudets, Maurice Fanon avec une version de L'écharpe différente de la CBS (maquette ?), enregistrée en 1964.

Parmi les nouvelles découvertes de Canetti, Liselotte Hamm, une interprète alsacienne, avec un titre de Vian (Valse jaune).

Au début des années 50, le théâtre des Trois Baudets fut aussi le creuset d'un nouvel humour. S'y révélèrent des artistes comme Robert Lamoureux (Papa, maman, la bonne et moi), Fernand Raynaud (Le 22 à Asnières), Raymond Devos (La mer démontée). Les duos firent les beaux soirs de l'établissement : Pierre Dac et Francis Blanche (Analyse onirico-psychanalitique) ou Jean-Pierre Darras et Philippe Noiret (Rien de nouveau sous le soleil). Les Quatre Barbus (Adèle) et Les Frères Jacques (L'entrecôte, dans une version issue de la Radio-Suisse-Romande) sont aussi présents sur ce disque. À la frontière du rire et de la chanson, voici Lafleur avec La chose ou Les ratés de la bagatelle (dont Patachou fit un succès), Boby Lapointe avec le célébrissime Framboise et Sarah Boréo avec un texte de Boris Vian mis en musique par Yves Gilbert (J'suis un monstre de perversité, extrait de « La fête à Boris »). Dans les années 70, Canetti enregistra aussi l'humoriste « décontrachté » Garcimore (La petite cage) ainsi que Romain Bouteille (Rubens). Moins connu, Boulimie Digest, quatuor suisse, avec deux titres enregistrés au Théâtre de Lausanne : Concerto pour un rire seul et Les histoires borgnes. 

 

 • 2 CD Canetti-Musidisc 120.662 et 120.672.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article