Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nouveau blog de jechantemagazine

Le blog du magazine JE CHANTE ! Les archives du journal créé en octobre 1990.

LES ÉTOILES DE LA CHANSON

À la Libération, l’orchestre de Jacques Hélian retrouve rapidement le succès. Enregistrées entre juin 1945 et novembre 1946, les 22 chansons de ce CD témoignent de la variété de son répertoire : chansons « patriotiques » (Fleur de Paris, Ça fait chanter les Français, Paris Tour Eiffel), chansons de « cow-boys » (Quand allons-nous nous marier ?, Jo le cow-boy, Le gros Bill, Le petit train du Far-West), adaptations de succès sud-américains (Solamente una vez, d’Agustin Lara, devenue La chanson du bonheur sous la plume de Francis Blanche). Bonne humeur garantie : cinquante ans après, les chansons-sketches de Jacques Hélian ont plutôt bien vieilli (Tiré par les ch’veux).

Comédienne-chanteuse, Danielle Darrieux est ici représentée avec 22 chansons, la plupart issues des films qu’elle a tournés dans les années 30 et 40. À plusieurs reprises, elle chante en duo avec Pierre Mingand, transfuge de l’orchestre de Jacques Hélian, de dix-sept ans son aîné. Parmi les curiosités de ce disque, une chanson écrite par Françoise Giroud en 1946 (Je vous aime), et Vous, paroles de André et Georges Tabet, musique de Porfirio Rubirosa, célèbre play-boy milliardaire de l’après-guerre. 

La disparition de Rina Ketty a sans doute accéléré la sortie de ce disque. Si ses principaux succès figurent sur un premier CD, on retrouve ici des titres plus rares qui combleront ses aficionados, 22 chansons enregistrées entre 1936 et 1940. En juin 1939, Rina Ketty fait une incursion dans le classique avec Mon cœur soupire, adaptation du Voi che sapete, air des Noces de Figaro de Mozart. Au cours de la même séance, elle enregistre Plaisir d’amour avec d’autres paroles, sur un rythme de tango. 

Deuxième volume, également, pour Lucienne Boyer. Un grand succès (Mon cœur est un violon), une reprise de Trenet (Que reste-t-il de nos amours ?) et beaucoup de romances dues à Mireille Brocey, Georges Van Parys, Bruno Coquatrix, Marka Laparcerie, Jean Féline, Jean Delettre (Mon rendez-vous)... Chanson « réaliste » signée Georges Tabet, De la Madeleine à l’Opéra, qui évoque le parcours quotidien des prostituées, détonne un peu dans son répertoire. 

Immense succès de l’après-guerre, La Belle de Cadix fait de Luis Mariano une star incontestable. Cinq chansons extraites de cette opérette de Francis Lopez et Maurice Vandair se retrouvent sur ce CD, ainsi que deux airs de l’opéra Don Pasquale (1944) et plusieurs chansons de films. Luis Mariano fut aussi une vedette du disque (Perfidia). En 1939, il est encore le chanteur (du refrain) de l’orchestre espagnol de Rafaël Canaro (Olvidame). Signalons, en passant, l'excellente biographie de Luis Mariano par Daniel Ringold parue chez TF 1 éditions en 1995.

• Cinq CD Music Memoria-JBM-Virgin.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article