Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nouveau blog de jechantemagazine

Le blog du magazine JE CHANTE ! Les archives du journal créé en octobre 1990.

IRÈNE DE TRÉBERT : "Mademoiselle swing" Intégrale 1938-1946

Enfant prodige (elle est rat de l'Opéra à l'âge de cinq ans), Irène de Trébert a vu le jour sur un bateau en février 1921. À onze ans, elle enregistre des chansons pour enfants et, de 1932 à 1934, elle fréquente le Théâtre du Petit Monde, établissement parisien qui accueille les enfants attirés par la vie artistique (Aznavour et sa sœur y sont passés). En 1935, danseuse-étoile des ballets Fisher, elle s'embarque pour les États-Unis. À son retour, en 1938, elle tourne quelques films et débute au cabaret. À la rentrée 1938, et pour toute la saison, elle est à l'affiche du Casino de Paris, aux côtés de Maurice Chevalier et Nita Raya, dans la revue Amours de Paris.

La carrière officielle d'Irène De Trébert débute avec son entrée dans l'orchestre de Raymond Legrand, en 1941 : Mademoiselle Swing est née ! 

Réalisé par Daniel Nevers, ce coffret de deux disques rassemble 37 enregistrements d'Irène de Trébert, dont une dizaine de raretés. « Préférant éviter les thèmes américains (...), Legrand ne pouvait non plus trop piocher dans les archives des éditions, amputées très vite des œuvres dues aux compositeurs jugés peu "aryens". » L'orchestre adapte alors des airs du folklore (L'alouette, V'là l'bon vent) et encourage la création d'un nouveau répertoire, révélant de nouveaux compositeurs (Henry Bourtayre, Louiguy, Paul Durand, Francis Lopez) et paroliers (Maurice Vandair, Jacques Larue, Francis Blanche)...

Ayant connu quelques ennuis à la Libération, Irène de Trébert fera plusieurs tentatives sur scène (opérettes avec André Claveau) ou au cinéma (Musique en tête, 1951), puis elle montera une école de danse à Paris. Elle est morte le 13 mai 1996 à Seignosse.

 

• Double CD Frémeaux & Associés FA 056.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article