Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nouveau blog de jechantemagazine

Le blog du magazine JE CHANTE ! Les archives du journal créé en octobre 1990.

French chansons "en étranger"

Sous ce titre, il sera question de chansons françaises adaptées « à l’étranger », en anglais le plus souvent, mais les autres langues ne sont pas en reste (italien, espagnol, brésilien, hébreu, arabe...).

Un double album sorti en 1996 chez Tréma (« Songs de France ») proposait une quarantaine de ces chansons françaises qui ont fait le tour du monde par le biais d’adaptations anglo-saxonnes (cf. JC n° 19).

Dans ce qui pourrait devenir une rubrique régulière, nous vous signalons (et vous invitons à le faire), au hasard des nouveautés ou des rééditions, des chansons françaises adaptées en d’autres langues. Surprises attendues !


Eartha Kitt

La surprise des surprises, c’est surtout cette version anglaise d’une chanson de Léo Ferré, L’homme, par la chanteuse de jazz Eartha Kitt. Adaptée par Willard Robison et Lée Wilson sous le titre The heel, elle est enregistrée à New York le 3 janvier 1955 sur disque RCA. Par le hasard des rééditions, on peut aujourd’hui retrouver ce titre sur une « compil » bon marché (moins de 6 euros) de 14 titres éditée par BMG. Une autre surprise sur ce même CD, une version en français de... Le danseur de charleston, le grand succès de Philippe Clay.

 

• Eartha Kitt : « Heavenly Eartha », The Definitive Recordings Blue Bird, CD BMG.

Restons encore avec celle qu’Orson Welles considérait comme « la femme la plus excitante au monde » pour signaler une autre compilation d’Eartha Kitt parue chez BMG (série Camden) en 1998, dans une collection également bon marché. Sur l’album « My heart belongs to daddy », qui regroupe « twenty alluring studio performances from the queen of 50’s cabaret », on retrouve aussi quelques pépites, au milieu de standards de jazz. La version Eartha Kitt de C’est si bon (1957), un autre grand standard français chanté en deux langues, Sous les ponts de Paris, devenu Under the bridges of Paris (1955), et Avril au Portugal (1957).

• Eartha Kitt : « My heart belongs to daddy », CD BMG, série Camden.

 

Quelques chansons françaises « en étranger » :


Eartha Kitt : The Heel (version anglaise de L'homme, de Ferré)

 

Doris Day : Make it soon (version américaine de Le loup, la biche et le chevalier, de Salvador)

 

Petula Clark : The little shoemaker (version américaine de Le petit cordonnier, de Lemarque)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article