Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nouveau blog de jechantemagazine

Le blog du magazine JE CHANTE ! Les archives du journal créé en octobre 1990.

Annie Philippe : L’intégrale sixties

 

Comme Ria Bartok, David Christie (voir dans ce numéro), Gilles Marchal (JC 25) ou le Quartet de Lyon (JC 23), Annie Philippe fait partie de ces artistes jamais réédités, même partiellement ! Grâce au label Magic, c’est désormais chose faite pour nombre d’entre eux. Pour Annie Philippe, chanteuse quelque peu mythique des années 60, c’est, à peu de choses près — 16 titres des années 70 et 80 —, la « totale » : 50 titres enregistrés entre 1965 et 1969 chez Riviera, Philips et Flèche. Souvent programmée par Pascal Sevran dans La Chance aux chansons, Annie Philippe n’est pas tout à fait oubliée. Des projets même, elle en a (1)...

Née en 1946, Anne Philippe abandonne assez vite ses études et trouve un emploi de disc-jockey en 1963. C’est au Twenty One, une discothèque à la mode, qu’elle rencontre Paul Mauriat, chef d’orchestre très prisé alors. Elle lui demande une audition, suit des cours de chant puis enregistre son premier super 45 tours chez Riviera, avec, notamment, Une rose, adaptation française signée Izi Spighel du Love me tender d’Elvis Presley. Trois autres EP voient le jour chez Riviera dont on retiendra une belle reprise d’une chanson de Guy Béart (Tout finit à Saint-Tropez), J’ai tant de peine (signée Guy Marchand) et le charmant Ticket de quai (de Christian Sarrel et André Pascal) avec son harmonica mélancolique... 

Chez Philips, Annie enregistre une trentaine de titres. On se souvient du célèbre Pas de taxi (version 45 tours et version jazzy), Pour qui, pour quoi. On (re)découvre des chansons comme Ça fait pleurer et Le mannequin, d’André Pascal et Paul Mauriat, Cause donc toujoursLettre pour AnnieLa blonde du Pékin (du film), Les enfants de Finlande et Le flingue (Frédéric Botton), un titre étrange de Bashung et Gilles Thibault (Quarante maringouins), Une petite croixBoeing, jet et caravelle (Balasko et Faure).

 

• Double CD Magic / EMI.

(1) Voir Club des années 60 n°16 (novembre 1993).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article